Ca me dégoûte tous ces attentats en ce moment. Parfois, j'aimerais rencontrer les auteurs de ces meurtres en masse et leur demander pourquoi ils utilisent la force plutôt que la diplomatie. Mais c'est ainsi et ça ne changera jamais. 

Le monde est violent.

N'ayant ouvert ce blog qu'en mars, je n'ai eu l'occasion de faire un message sur les attentats de Paris. Alors je le fais maintenant.

Comme vous le savez tous puisque c'était il y a maintenant plusieurs mois, le 13 novembre 2015, l'Etat Islamique a attaqué à différents endroits dans Paris dont la salle de concert Bataclan. Une de mes amies a été angoissée à la limite de l'hystérie toute la journée suivante, attendant des nouvelles de sa soeur étant là-bas ce soir-là. Elle n'a rien eu heureusement. Mais elle a assisté à toute la scène. Trois terroristes sont entrés, et ont fusillé toutes les personnes devant eux.

J'en reviens pas de tant de cruauté.

Mais ça ne s'est pas arrêté là. Daech a pris une des caricatures de Charlie Hebdo sur Mahomet comme une insulte. Ils ont attaqués leur locaux en janvier. Morts et prise d'otages...

 Et maintenant NICE. 

Le 14 juillet, j'étais enfin rentrée à Paris pour les vacances et nous devions aller voir le feu d'artifice à la Tour Eiffel (première fois que j'y allais). Ma mère a hésité à nous emmener, mon frère, mon cousin et moi, car c'était une cible facile et parfaite pour des attentats. La fête nationale, quoi de mieux pour faire un grand coup hein ? J'ai pas mal stressé pendant toute la soirée, à en devenir presque parano. Y'avais deux gars à côté de moi qui me fixaient et parlaient en arabe et ma famille également les trouvait louches. 

Il ne s'est rien passé. Tellement soulagée en rentrant, je parlais de ma peur en riant sur le chemin du retour avec eux. Sauf que pendant ce temps-là, un malade revendiqué comme faisant parti de l'Etat Islamique aussi, conduisait un camion sur la promenade des Anglais à Nice, zig-zaguant et écrasant le maximum de personnes qu'il pouvait. 

Il y a des dizaines et des dizaines de morts, et de blessés. La plupart étant des enfants

Mon cousin Romain avait sa meilleure amie à Nice ce soir-là mais qui par un heureux hasard n'est pas allée voir le feu d'artifice, le voyant déjà de sa fenêtre. 

Toute cette histoire prend des proportions monstrueuses. Je me dis que j'ai eu de la chance, car ça aurait pu être moi, mais ce sont de nombreux autres. 

J'en peux plus de ce climat de terreur. Même si je n'y habite pas actuellement, la France est mon pays, et je me sens touchée à chaque attentat. A la sortie de cours ou pendant les heures de perm, je cherche un spot wifi pour vérifier qu'il n'y a pas eu de nouveaux attentats. C'est arrivé une ou deux fois que je tombe sur un article datant d'une heure auparavant, sur une arrestation ou un nouvel attentat, comme celui de Bruxelles...

~ Nyx

 

 EDIT DU 31 JUILLET 2016 : 

Hier soir, 30 juillet, j'ai encore angoissé pour les attentats. Je deviens complètement hystérique. Je suis allée au concert de Rihanna au Stade de France (c'était super bien d'ailleurs, première fois que je la voyais en concert ^w^) avec mes parents, frère et soeur. Eux aussi stressaient à mort. Mes parents avaient préparé tout un "plan" : On arrive quinze-vingt minutes en retard pour éviter les foules et donc les risques d'attentat, et on repart quinze-vingt minutes après tout le monde. 

Finalement ça allait. Il ne s'est rien passé, la sécurité était au maximum (genre vraiment vraiment maximum). La première partie du concert a été tenue par Big Sean (j'étais un peu carrément dégoûtée, à la base ça devait être The Weeknd)... Qui portait un gilet pare-balle mdr ^^

Sinon, Rihanna a fait une nouvelle fois hommage à la France, accompagnant cela avec Diamonds. C'était vraiment beau, tout le monde dans le public (moi y compris) a allumé la lumière de son téléphone...